Zoom sur

Remonter Pour tout savoir Zoom sur Centres d'intérêt Contact Photos

Photos ;;fiche

 

 

Le peyotl: cactus de Chamans

Attention, cette plante possède des vertus hallucinatoires

Au Mexique, dans le désert de Zapalecas, les Indiens Chichimèques et Huichols partent à la recherche du Peyotl. Ils en absorbent la pulpe écrasée qui leur provoque des visions permettant de rentrer en contact avec l'au-delà. Le principe actif du Peyotl (Echinocactus Williamsii  ou Lophophora Williamsii ) est la mescaline, composant très proche du LSD dérivée du phényléthylamine, c’est une trimétoxy-3,4,5-phényléthylamine dont les effets hallucinogènes décrits sont surtout connus en Europe C. Castaneda nous a rapporté les légendes mexicaines liées au culte du peyotl (voir le livre "l'herbe du diable et la petite fumée". Celle-ci croît lentement sur les hauts plateaux désertiques du nord du Mexique, son diamètre n’atteint que rarement 20 centimètres et sa hauteur est plus faible encore. Le plus souvent, la plante est employée après séchage: après la récolte, on la coupe en capsules minces qui se ratatinent au soleil. C’est sous cette forme (mescal buttons ) qu’on peut la trouver actuellement assez facilement aux États-Unis. Le peyotl est pour les Indiens une plante sacrée, don des dieux du feu et du vent

Ont des propriétés hallucinogènes analogues d’autres Cactacées, le Trichocereus Pachanoi  par exemple, et surtout les champignons du genre Psilocybe utilisés en pays mazatèque au cours de cérémonies religieuses et dont l’alcaloïde principal est la psilocybine.

Pour plus d'information allez sur le site de Lophophora.net, cliquez sur l'image ci-dessous.

 

Lophophora Williamsii